Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Film

  • 2e Festival des Libertés et des Droits de l'Homme en Finistère

    Le 2e Festival des Libertés et des Droits de l'Homme, organisé par la Fédération LDH 29 vous invite à participer à des rencontres-débat autour d'une grande diversité de films et documentaires, dans plusieurs villes finistériennes.

    La programmation est disponible sur la page officielle du Festival: http://www.facebook.com/FestivalLDH29/

    et sur les pages respectives de la plupart des sections LDH du Finistère (dont LDH Quimper).

    Contact: festival.ldh29@gmail.com

     

    Livret du programme en PDF téléchargeable ici: Livret numérique définitif 2ème Festival des Libertés 2016.pdf et sur le site de Cinéphare: http://cinephare.com/

     

    DEUX TEMPS FORTS À QUIMPER

    • le dimanche 31 janvier, à 14h, rendez-vous à l'Espace associatif: "Intersexion" de Grant Lahood et deux invités, Vincent Guillot et Christèle Fraïssé. Partenariat avec le Festival de cinéma de Douarnenez et OII francophonie (Organisation internationale des intersexes).

    + d'informations actualisées régulièrement sur l'invitation Facebook: http://www.facebook.com/events/873231559465046/ ou informations ci-dessous.

     

    • le jeudi 4 février, à 20h30, rendez-vous au Cinéma Quai Dupleix: "Même pas peur!" de et en présence d'Ana Dumitrescu, la réalisatrice. Partenariat avec Gros Plan.

    Invitation sur Facebook: http://www.facebook.com/events/1655103808105350/ ou informations ci-dessous.

     

     

    °°°°°°°°°°°°°°°° INTERSEXION °°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     affiche partenaires 31 janvier 2016.pngDans le cadre du 2e Festival des Libertés et des Droits de l'Homme en Finistère, organisé par la Fédération LDH 29, nous LDH Quimper vous invitons à participer à la projection-discussion exceptionnelle et d'utilité publique volontairement gratuite, décision militante avec nos partenaires le Festival de cinéma de Douarnenez, l'Organisation internationale des intersexes / OII francophonie (liens ressources en bas de page) et nos invité/e/s Vincent Guillot compagnon de route de Mani Mitchell° et co-fondateur de l'OII et Christèle Fraïssé, maîtresse de conférence en psychologie sociale, UBO Brest. Le réalisateur néo-zélandais Grant Lahood et plusieurs intervenant/E/s d' «Intersexion» soutiennent cette action du 31 janvier 2016 à Quimper.

      INTERSEXION de Grant Lahood (2012, Nouvelle Zélande – 1h09)

    / Loin de l'imaginaire antique, les hermaphrodites existent. Re-nommés intersexes par la médecine au XXe siècle, l'immense majorité d'entre eux subit dès les premiers mois de leur vie des chirurgies correctrices pour en faire des filles ou des garçons normé/e/s, invisibilisant ainsi cette minorité. Cependant, dès les années 1990, les premières personnes à avoir subi ces modifications corporelles, devenues adultes, ont pris la parole pour dénoncer ces mutilations et ces tortures.

    Bruce Mani Mitchell° fait partie des pionnières en étant, depuis un quart de siècle, une des figures du mouvement intersexe. La force de Mani est d'avoir su à la fois témoigner de l'horreur de son vécu et d'en faire quelque chose de positif tout en contribuant à l'émergence d'une réelle communauté intersexe internationale. C'est ce qu'elle nous raconte dans "Intersexion", documentaire construit comme un road movie dont elle est le fil conducteur, se promenant à la rencontre des protagonistes anglophones de la tragédie hermaphrodite.

    Grâce à ce documentaire, les spectateurs découvriront les revendications intersexes qui ont été intégralement reconnues pour la première fois au monde par la République maltaise le 1er avril 2015 (loi visant à protéger les droits des personnes intersexes, trans et fluides en interdisant les mutilations génitales sur les nourrissons et les enfants et en portant leur autodétermination)
    et début janvier 2016 par le Chili. D'autres pays se questionnent quant aux pratiques médicales sur mineurs.

    En France, 8000 enfants sont modifiés hormonalement chaque année dont 2000 subiront de multiples chirurgies de conformation sexuelle, soit plus de cinq bébés intersexes de moins de 3 mois chaque jour, avec la complicité de l’État français.

    Au delà de la question intersexe, ce documentaire questionne la prise en main par le bio pouvoir (justice, médecine, labos pharmaceutiques,...) de sujets fondamentaux SANS débat de société.

    Au delà de la tragédie individuelle, c'est avant tout une tragédie institutionnelle. /©VG

    Venez discuter avec nos invité/e/s Vincent Guillot et Christèle Fraïssé.

    Le documentaire présenté le 31 janvier est sous-titré en français. Un grand merci au Festival du cinéma de Douarnenez et à chaque personne ayant contribué à la traduction.

     

    ACTUALITÉ

    A la mi-janvier 2016, le Comité de l'ONU des Droits de l'Enfant a questionné, à Genève, la France sur ses positions au sujet des mutilations génitales sur enfants intersexes. Vincent Guillot y a témoigné. La France risque d'être le 6e pays officiellement condamnée par l'ONU.

    Le samedi 30 janvier 2016, Vincent Guillot sera à Strasbourg pour participer à une table ronde sur les intersexes, lors du 6e Forum européen de bio-éthique.

     

    Vidéos et + d'infos:

    Vincent Guillot à la Nouvelle Edition (Canal +) le 16 octobre 2016 - http://www.canalplus.fr/c-emissions/c-la-nouvelle-edition/pid6850-la-nouvelle-edition.html?vid=1319736

    et sur Arte 17 janvier 2016 ni-homme-ni-femme-troisieme-sexe - http://info.arte.tv/fr/ni-homme-ni-femme-troisieme-sexe



    Ressources en français
    OII Francophonie:
    https://www.facebook.com/OII-Francophonie-496970803702972/
    http://oiifrancophonie.org/

    Festival de cinéma de Douarnenez:
    https://www.facebook.com/Festival-de-cinéma-de-Douarnenez-228558590492719/?fref=ts
    www.festival-douarnenez.com

    1er Forum intersexe européen à Douarnenez – 29 et 30 juin 2015 - Collaboration d'OII francophonie et du Festival de cinéma de Douarnenez

    http://www.festival-douarnenez.com/fr/edition/dissidence-intersexe-2015/programme-forum/

    http://oiifrancophonie.org/524/le-programme-du-forum-international-intersexe-de-douarnenez/


    Sources en anglais

    http://www.intersexionfilm.com/
    https://www.youtube.com/watch?v=RVmPJVPLP-U

     

    °°°°°°°°°°°°°°°°°° MÊME PAS PEUR! °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Même pas peur partenaires 4 février 2016.png

    Dans le cadre du 2e Festival des Libertés et des Droits de l'Homme en Finistère, organisé par la Fédération LDH 29, nous LDH Quimper vous invitons, avec notre partenaire Association Gros Plan Cinéma Quai Dupleix, à participer à la projection-débat:

    "Même pas peur" de et en présence de la réalisatrice Ana Dumitrescu (2015, France - 1h47)

    Le film « Même pas peur ! » commence le jour d’après, c’est-à-dire le 12 janvier, le lendemain de la grande manifestation du 11 janvier qui a rassemblé plus de quatre millions de personnes dans les rues, en France et à l’international. Les événements des 7, 8 et 9 janvier 2015 ont impacté notre société d’une manière sans précédent. L’union et la solidarité ont été le mot d’ordre de ces quelques jours. Toutefois la peur de la suite existe, qu’elle soit située au niveau du terrorisme ou bien du clivage de la nation.

     

    + d'infos:

    http://memepaspeur-film.com/index.html
    http://www.gros-plan.fr/

     

  • Concours de la vidéo engagée - 2ème édition - Résultats

    Le samedi 09 novembre 2013 à 20 heures se tenait aux halles Saint-François la cérémonie de cloture de la deuxième édition du concours de la vidéo-engagée, organisée par la Ligue des Droits de l’Homme quimpéroise en partenariat avec CICODES-CIMADE-Gros Plan- APF-MPT Kerfeunten-Cinéma le Club Douarnenez et soutenu par la MACIF et la Ville de Quimper. Sous la présidence de Nicole Le Garrec, cinéaste bien connue notamment pour le Film Plogoff, le jury et le public ont pu visionner les quatre films en compétition de ce festival dont le thème est l’engagement et les droits de l’Homme et le support tout film de moins de dix minutes.

    A l’issue du passage des quatre films, le public a voté pour attribuer le prix coup de cœur public, qui a récompensé « le poids des maux » de Sébastien Bélier. Ce court métrage suit les traces d’un jeune lycéen qui se retrouve au centre des attaques d’homophobie ordinaire, par les petites expressions dispensées par son entourage scolaire et familial. Le poids des mots devient le poids des maux, qui conduit au suicide du jeune homme. Il est trop tard, le poids des mots a fait son office : nous sommes tous responsable par nos comportements, nos actes de la souffrance des autres, il ne tient qu’à nous de faire cesser cela. A noter que le réalisateur a fait travailler sur son film des élèves du lycée dans lequel il était surveillant : une des cibles du concours est atteinte, faire œuvre d’éducation populaire auprès des plus jeunes.


    Le poids des maux par LDHQuimper 

    Le jury a ensuite décerné son prix. Et n'ayant pu départager deux films, il y a donc deux vainqueurs : « le poids des maux » de Sébastien Bélier, déjà primé par le public et le « Lipdub en Bretagne pour modifier le regard sur l’exclusion » de l’association ADALEA (Logement, insertion, écoute en Côte d’Armor) en partenariat avec la FNARS Bretagne, la fondation Masse-Trevidy et l’APE2A.


    Lipdub en Bretagne pour modifier le regard sur... par LDHQuimper

    Ce Lipdub (clip promo chantant) a fait intervenir 54 personnes, administrateurs, salariés, bénévoles et bénéficiaires des services de l’ADALEA et de la FNARS, en reprenant l’air musical du chant des partisans et des paroles réécrites pour s’indigner de la pauvreté et de sa montée mais aussi rappeler qu’ensemble, et notamment par le mouvement associatif, celle-ci est combattue. Un air conne et entraînant, de très belles paroles et un rythme très agréable ont conquis autant le jury que les spectateurs.

    Deux autres films étaient en compétition et s’ils n’ont pas remporté de prix, ils ont cependant été largement apprécié par le jury et le public ( « libertés en vie » et « foot for love »).

    Si une nouvelle édition du concours n’a pas été annoncée lors de cette cérémonie, devant la qualité des travaux et l’enthousiasme des uns et des autres, il n’est pas dit que la Ligue des Droits de l’Homme de Quimper ne lance le troisième opus de ce concours de la Vidéo engagée.

    Lien des films :

    Le poids des maux : http://www.dailymotion.com/LDHQuimper#video=x15ysgf

    Lipdub : http://www.dailymotion.com/LDHQuimper#video=x1617ye

    Foot for love : http://www.dailymotion.com/LDHQuimper#video=x15zs1z

    Libertés en vie : http://www.dailymotion.com/LDHQuimper#video=x15yrnp

     

     

  • Sharqiya - le 11 décembre à 20h30 au Quai Dupleix

    sharqiya, ldh, quimper, quai dupleix, israel, bédouinsDans le cadre du mois du documentaire proposée par Gros Plan la Ligue des Droits de l’Homme de Quimper est partenaire de la diffusion du film Sharqiya.

     

    Kamel, un jeune Bédouin, travaille comme agent de sécurité à la gare routière de Be'er Sheva. Il habite dans un petit village illégal, perdu au beau milieu du désert.
    Son frère Khaled, chef du village, travaille dans la construction et est marié à Nadia, 21 ans. La relation entre les deux frères est compliquée, Khaled n’approuvant pas le métier de Kamel. Un jour, en rentrant chez lui, Kamel apprend que les autorités ont ordonné la démolition du village. Dès le lendemain, Khaled quitte son emploi et décide de rester au village, pour repousser les autorités qui tenteraient de les déloger. Kamel, quant à lui, continue d'aller à son travail...

     

    Une diffusion suivi d’un débat aura lieu le Mardi 11 Décembre à 20h30 au Quai Dupleix en présence de Arnaud Hée, critique de cinéma



  • Soirée cinéma en partenariat avec gros plan le 14 novembre

    sombras_aff.jpgLa Ligue des droits de l'Homme de Quimper est partenaire de Gros Plan pour la diffusion du documentaire Sombras - Les ombres : Chaque année, comme s’ils participaient d’un étrange rituel printanier, des milliers d’immigrés viennent s’échouer en Espagne. Un autre naufrage les y attend : l’errance parmi les ombres. Depuis la marge d’un monde qui ne veut plus les voir, ces hommes, en se confiant à leur famille par lettre vidéo, nous regardent dans les yeux.

    Venez assister nombreux à la première le mercredi 14 novembre à 20h30 au Quai Dupleix, suivi d'un débat avec le réalisateur.