Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Evénements - Page 2

  • Le logement, crises et perspectives - conférence-débat le mercredi 5 décembre 2012 - Halles Saint François - Quimper

    logement, dalo, conférence, LDH, débat, Halles Saint FrançoisLa question du logement est au cœur des préoccupations de nos concitoyens. Elle est également au cœur de la crise. C’est un facteur de stabilité, un facteur de dignité. C’est aussi un des facteurs qui a contribué à la paupérisation continue de la société ces dix dernières années avec une flambée des prix qui a pesé de plus en plus lourd pour les ménages et le renforcement de la problématique de la précarité énergétique.

    Au cœur du logement, des questions fondamentales en matière de vivre ensemble : la mixité sociale, la régulation des zones de tension locatives, le libre choix des modes de résidence, le droit au logement opposable, le parcours résidentiel tout au long de la vie, la dignité des conditions de logement.

    Avant un échange qui nous l’espérons, sera le prélude à un travail collaboratif et contributif plus vaste sur le territoire de Quimper, il nous est apparu nécessaire de revenir sur les fondamentaux de cette question, au travers d’une conférence animée par le responsable du groupe de travail national de la LDH sur la question du logement Jean Frouin.

    Nous vous invitons à venir nombreux pour échanger sur cette problématique, le mercredi 5 décembre 2012 à 20h30, aux Halles Saint François à Quimper.

     

  • Sharqiya - le 11 décembre à 20h30 au Quai Dupleix

    sharqiya, ldh, quimper, quai dupleix, israel, bédouinsDans le cadre du mois du documentaire proposée par Gros Plan la Ligue des Droits de l’Homme de Quimper est partenaire de la diffusion du film Sharqiya.

     

    Kamel, un jeune Bédouin, travaille comme agent de sécurité à la gare routière de Be'er Sheva. Il habite dans un petit village illégal, perdu au beau milieu du désert.
    Son frère Khaled, chef du village, travaille dans la construction et est marié à Nadia, 21 ans. La relation entre les deux frères est compliquée, Khaled n’approuvant pas le métier de Kamel. Un jour, en rentrant chez lui, Kamel apprend que les autorités ont ordonné la démolition du village. Dès le lendemain, Khaled quitte son emploi et décide de rester au village, pour repousser les autorités qui tenteraient de les déloger. Kamel, quant à lui, continue d'aller à son travail...

     

    Une diffusion suivi d’un débat aura lieu le Mardi 11 Décembre à 20h30 au Quai Dupleix en présence de Arnaud Hée, critique de cinéma



  • Soirée cinéma en partenariat avec gros plan le 14 novembre

    sombras_aff.jpgLa Ligue des droits de l'Homme de Quimper est partenaire de Gros Plan pour la diffusion du documentaire Sombras - Les ombres : Chaque année, comme s’ils participaient d’un étrange rituel printanier, des milliers d’immigrés viennent s’échouer en Espagne. Un autre naufrage les y attend : l’errance parmi les ombres. Depuis la marge d’un monde qui ne veut plus les voir, ces hommes, en se confiant à leur famille par lettre vidéo, nous regardent dans les yeux.

    Venez assister nombreux à la première le mercredi 14 novembre à 20h30 au Quai Dupleix, suivi d'un débat avec le réalisateur.
  • La LDH Quimper vous recommande "Batchalo"

    170778_c.jpgUne fois n'est pas coutume, la Ligue des Droits de L'Homme de Quimper recommande l'excellente BD de Michael Le Galli et d'Arnaud Bétend. L'histoire se déroule en 1939 dans une Europe de l'Est déja envahie par les nazis. Suite à l'enlèvement d'un groupe d'enfants, un clan tzigane, accompagné de Josef, un policier dont le fils est aussi porté disparu, organise une battue. Sur leurs traces, ils voyagent à travers la Bohême.

    Vous ne sortirez pas indemne de cette histoire. Michael Le Galli a su trouver les mots justes pour nous plonger dans la vie de ceux qui parcourent les routes. "Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre" nous rappelle Primo Levi. En ces temps troublés où les heures les plus sombres de notre histoire semblent resurgir, Batchalo devrait être reconnu d'utilité publique. 


    Merci aux auteurs pour cet outil pédagogique et pour cette histoire trop souvent oubliée.

  • Lettre ouverte au Député JJ Urvoas sur la situation des Roms

    280px-Roma_flag.svg.pngMonsieur le Député, Monsieur le Président de la Commission des lois,


    La Ligue des Droits de l’Homme de Quimper se tourne vers vous pour évoquer la question des Roms, dont les expulsions ont été soutenues tout au long de l’été, notamment en France.
    Les démantèlements de campement, parfois assortis de reconduites à la frontière, vont à l’encontre aussi bien des engagements internationaux de la France en matière de Droits de l’Homme, que des promesses de campagne du Président de la République indiquant qu’il ne pourrait y avoir de démantèlement sans résolution de la problématique du logement et plus largement de la question de la problématique des Roms (27/03/2012 dans un courrier à l’association Romeurope). Une expulsion n’est censée être menée qu’en dernier recours, après qu’une décision de justice l’ait autorisée, et si une solution de relogement des personnes a été trouvée. Ainsi La circulaire du 26 aout 2012 relative à « l’anticipation et l’accompagnement des opérations d’évacuation de campements illicites » se présente comme un texte préventif faisant intervenir plusieurs acteurs sociaux en amont d’une éventuelle évacuation. Celle-ci rompt ainsi avec la politique de stigmatisation du précédent gouvernement mais, depuis, quelques exemples ont montré que dans les faits la situation n’avait pas toujours évolué positivement : plusieurs camps ont été évacués dans la plus grande improvisation dans des conditions très éloignées de l'esprit et des intentions de la circulaire. Les mesures envisagées par la circulaire supposent une installation dans la durée sur un territoire qu’il s’agisse de l’obligation scolaire ou du droit à l’emploi, ainsi l’évacuation d’un camp sans solution de relogement est contradictoire avec la volonté de travailler sur le fond, ces populations étant renvoyées à une forme de nomadisme. Au surplus, on ne peut que regretter que les fonds européens destinés à l’amélioration de l’intégration des Roms ne soient guère utilisés par les gouvernements nationaux. La LDH et l’AEDH déplore également le manque de concertation et d’entraide des gouvernements nationaux pour faire face à cette situation. La demande du gouvernement français aux autorités roumaines et bulgares l’illustre bien.


    Selon le gouvernement français, c’est à la Roumanie et à la Bulgarie de trouver des solutions pour améliorer la situation des Roms sur leurs territoires afin d’éviter que ceux-ci ne migrent en France, et non à la France de traiter dignement ces populations une fois sur son territoire. Si la France n’est pas la seule responsable, elle doit assumer la part qui lui incombe, en s’appuyant sur les valeurs qu’elle porte, notamment en matière de Droits de l’Homme. Enfin, nous sommes particulièrement inquiets des derniers développements de l’actualité sur cette thématique des Roms, avec ce qui s’est déroulé à Marseille. Sur fond de xénophobie latente et de stigmatisation répétée d’une population, des individus sont entrés dans une logique de milice qui rappelle les pires moments de l’histoire de France et de l’Europe. Puissent ces dérives être fermement condamnées et qu’elles restent un acte isolé ! Nous sommes certains que vous saurez transmettre ce message, notamment au ministre de l’intérieur, pour que les valeurs de justice, d’équité et de solidarité priment, parce que le changement c’est maintenant, et la rupture doit être marquée avec la politique développée par les précédents gouvernements. Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Député, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

    Stéphane Lenoel Président de la LDH Quimper

  • Ensemble contre une société de la peur et du rejet ! Pique-nique de la Fraternité le 1er Mai à Kermoysan

    LDH, 1er mai 2012, pique-nique de la Fraternité, quimper, kermoysan, MPT de PenharsLes résultats du premier tour de l’élection présidentielle marquent un coup de semonce mortifère pour la République, qui s’inscrit plus globalement dans une montée de l’extrême-droite continu en Europe. La candidate du Front National réalise un score inégalé tandis que le Président sortant réalise plus d’un quart de voix exprimé en ayant fait campagne sur des thèmes chers au parti de la Haine.

    La crise politique est profonde, mais elle ne doit pas paralyser ceux qui œuvrent pour une société de solidarité, de tolérance et d’ouverture. La République et ses valeurs de fraternité doit aller au-devant de cette France de la peur, pour ne pas laisser cette dernière occuper le terrain et les esprits.

    A l’issue du défilé traditionnel du 1er mai, qui cette année, encore plus que les années précédentes, devra porter le drapeau du vivre-ensemble, La LDH de Quimper invite l’ensemble des citoyens et des organisations républicaines et progressistes à se réunir pour un pique-nique de la Fraternité, le 1er Mai à Kermoysan, là où le Front National réalise un de ses scores les plus importants dans la capitale de Cornouaille, pour montrer que les valeurs du vivre-ensemble sont fortes et n’abdiquent pas, que nous n’acceptons pas et que nous n’accepterons jamais le discours de la haine et du rejet de l’autre mais également pour inviter les électeurs du Front National à venir discuter et leur ouvrir les yeux sur un vote inutile mais qui plus est porteur d’un projet mortifère pour la société entière.

     

    Rdv à 12h30 sur le parvis de la MPT de Penhars avec déjeuner tiré du panier. Musiques, fanfares et animations bienvenues.

     

    Renseignement : ldh.quimper@yahoo.fr; Stéphane Lenoel 06 70 21 27 21 ; Matthieu Stervinou 06 81 60 17 99

  • Pacte des droits et de la citoyenneté - 28 avril 2012 - les vidéos 2ème partie

    La suite avec les deux dernières questions

    Redistribution des richesses :

    Justice accessible et équitable :

     

    Crédit : ReunigKozh