Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

égalité - Page 3

  • Pour le droit de vote des étrangers

    Signez la pétition : www.droitdevote2014.org

    droit, vote, étrangerEn 1998, les étranger(e)s citoyen(ne)s des pays de l’Union européenne résidant en France ont été admis(es) au vote et à l’éligibilité pour les élections municipales et au Parlement européen.

    En mai 2000, l’Assemblée nationale vote une proposition de loi accordant le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales pour les étranger(e)s extracommunautaires, qui résident légalement sur le territoire depuis cinq ans au moins. Le Sénat, à son tour, le 8 décembre 2011, adopte cette même proposition. Il reste à mettre en oeuvre la révision constitutionnelle nécessaire.

    De nombreux(ses) responsables politiques de gauche, et aussi du centre et de droite, se sont exprimé(e)s en faveur de ce droit.

    En 2012, lors des élections présidentielles et législatives, la nouvelle majorité a inscrit cette réforme dans son programme. Conformément à ses engagements dans sa déclaration de politique générale, le Premier ministre, en juillet puis en septembre, a promis qu’il y aurait un projet de loi en 2013.

    Près de deux millions et demi d’étranger(e)s extracommunautaires vivent et travaillent dans des communes où elles/ils participent à la vie locale et paient des impôts. Nombre d’entre elles/eux sont responsables d’associations, délégué(e)s de parents d’élèves, délégué(e)s syndicaux(cales)...

    La vie locale est un lieu essentiel de la vie démocratique et il n’existe aucune raison pour que toutes celles et tous ceux qui résident sur ces territoires n’y participent pas de façon égale. Il est temps de franchir une nouvelle étape pour l’élargissement du suffrage universel, la démocratie, la cohésion sociale et pour l’égalité des droits.

    Les promesses électorales faites depuis plus de trente ans, approuvées par les électeurs(trices) à au moins quatre reprises, depuis 1981, doivent maintenant être tenues.

  • Combattre les violences faites aux femmes

    111 femme-battue.jpgUne journée pour mettre en lumière le combat contre les violences faites aux femmes, tant cette question est aujourd'hui sous-traitée par les médias. 

    Malheureusement, les chiffres nous rappellent sans cesse la triste réalité dans le monde, mais aussi en France. En 2011, 146 personnes dont 122 femmes sont décédées, victimes de violences au sein du couple, indique l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Concernant les coups et blessures perpétrés par les conjoints, la gendarmerie nationale a enregistré 21 320 plaintes dont 81 % proviennent de femmes. Alors que nous savons que seulement 10 % des victimes portent plainte, ces chiffres font froid dans le dos.

    Les mécanismes de subordination et de domination entre les hommes et les femmes, hérités d'un autre âge, doivent cesser.Nous demandons qu'une nouvelle loi complète celle de 2010, notamment sur le volet préventif et éducatif. Les pouvoirs publics ont le devoir d'être moteur sur le sujet.  Mais la question de l'égalité des sexes doit avant tout être une prise de conscience collective pour que les violences physiques et psychologiques faites aux femmes deviennent un lointain souvenir d'une socièté archaïque où "l'homme était un loup pour la femme" ! Cette question doit être une préoccupation de notre quotidien.