Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Prison : une honte pour la république

prison, droit, hommeTrois semaines après la remise d'un rapport accablant sur la prison des Baumettes, à Marseille c'est au tour de la prison de Colmar d'être montré du doigt. Ce n'est malheureusement pas la première fois que la France est montrée du droit pour l'état de ces prisons. Des hommes privés de liberté se retrouvent à purger leurs peines dans des lieux insalubres et surpeuplés. Le comité européen de prévention de la torture dénonce depuis 1991 et plus récemment dans un rapport de 2007 faisant suite à des visites menées en 2006, des « traitements inhumains et dégradants », plus particulièrement sur les questions de la santé, du placement à l'isolement et de la surpopulation carcérale.
En août 2012, la france comptait 57 236 places opérationnelles pour 66 748 écroués détenus (en dehors des 10 104 personnes sous surveillance électronique).

Dans de telle condition de survie comment envisager une réinsertion ? La recherche de liens avec la société est fondamentale pour la stabilisation sociétale des anciens détenus. Mais de quelle manière rétablir ce lien quand la société méprisse autant l'homme et ses droits.

Les commentaires sont fermés.