Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La LDH Quimper à la marche des Droits de Paris

mariage, égalitéLe 7 novembre dernier, le projet de loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et la reconnaissance de l’homoparentalité a été présenté en Conseil des ministres. Dès le lendemain, les auditions parlementaires commençaient à l’Assemblée Nationale. Quatorze ans après le vote du Pacs, la marche législative vers l’Egalité pour toutes et tous reprend enfin.

La France désigne les lesbiennes, les gays, les bis et les trans (LGBT) comme des citoyennes et citoyens de seconde zone en leur refusant l’égalité d’accès aux droits – et ceci au seul motif de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. 11 pays ont ouvert le droit au mariage pour les couples de même sexe, dont 6 pays membres de l’Union Européenne. La seule conséquence a été l’égalité des droits.

Ouvrir le mariage et son corollaire l’adoption aux couples de même sexe mariés, comme le prévoit le projet de loi dans son périmètre actuel, est un pas vers la levée des discriminations dont sont aujourd’hui victimes les LGBT. C’est un progrès mais nous ne saurions nous en satisfaire.


C’est pourquoi une délégation de la section LDH de Quimper a manifesté hier pour l’égalité, pour le progrès social mais aussi contre toutes les discriminations, tous les discours de haine et toutes les formes d’obscurantisme.

Les commentaires sont fermés.