Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Compte rendu de la réunion du 28 avril au chapeau rouge

    Près de 200 personnes, pour l'essentiel des militants et sympathisants politiques, ont assisté, mercredi soir, salle du chapeau-rouge, à la réunion publique organisée par la Ligue Des droits de l'Homme, en partenariat avec le télégramme. Ambiance studieuse, à dire vrai ! Les auditeurs ont vraisemblablement trouvé dans les points de vue des huits femmes et hommes politiques présents de quoi nourir leur appétit citoyen à moins d'un mois du premier tour de l'élection présidentielle. A défaut de surprises sur le fond, ils ont sans doute parfois perçu d'infines nuances ou de rares convergences de vue insoupçonnée d'andré Bernard (Front de gauche), Georges-Philippe Fontaine (UMP, Cyril Le Bail (lutte ouvrière), Didier Lennon (MoDem), Michelle Le Tennier(Debout la République), Gérard Mas (NPA), Martine Petit (EELV) et Jean-Jacques Urvoas (PS).

    La LDH et le Télégramme les avaient invités à plancher sur quatre thèmes : la démocratie (droits de vote des étrangers, mandat unique de l'élu, égalité homme-femme), la reconversion écologique (investissement emplois, nucléaire), les droits sociaux (autour de la redistribution des richesses) et la justice (comment favoriser un acces égalitaire à une justice équitable ?) Les invitéont abordé, en trois minutes, chacun de ces sujets inspirés du Pacte pour les droits et les citoyens cosigné par une cinquantaine d'associations et de syndicats en décembre 2010. Leurs positions sur un cinquième thème, consacré à l'éducation, a été publiées dans le télégramme de mercredi. Seul le Front National et le mouvement de Jacques Cheminade n'ont pas répondu à l'invitation.

    Le télégramme du 30 mars 2012

  • La sagesse a triomphé, le fichier liberticide a été censuré :

    libertés publiques,censure,fichiers biométriques des gens honnêtes,conseil constitutionnel,ldhLa LDH avait alerté l’opinion et le législateur sur le caractère liberticide du fichier créé à l’occasion de la mise en circulation de la nouvelle carte d’identité. Le Conseil Constitutionnel a censuré les dispositions relatives à ce fichier comme portant notamment atteinte à la vie privée. C’est une victoire mais la vigilance va rester de mise pour que ce fichier mis à la porte ne revienne pas par la fenêtre.

     Le Conseil constitutionnel se fonde sur les articles 2 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (atteinte à la vie privée) et 34 de la Constitution du 4 octobre 1958 (compétence du législateur).
    Le Conseil considère, en premier lieu, que l'article 2 précité implique le droit au respect de la vie privée. Or, en l'espèce, la consultation ou l'interrogation du fichier (qui entraînait le fichage de la quasi-totalité de la population) était prévue non seulement aux fins de délivrance ou de renouvellement des titres d'identité mais également à des fins de police administrative ou judiciaire.
    Le Conseil censure, en second lieu, la loi en ce qu'elle prévoyait une carte d'identité comprenant des "fonctions électroniques" permettant à son titulaire de s'identifier sur les réseaux de commerce électronique et de mettre en œuvre sa signature électronique. Cette privatisation de la carte nationale d'identité est, en l'état, remise en cause. La loi comportant des imprécisions, le Conseil censure cette "incompétence négative" du législateur.

     Ci-dessous, vous trouverez les références d'accès au lien de la décision du Conseil constitutionnel du 22 mars 2012 déclarant contraires à la Constitution plusieurs articles de la loi relative à la protection de l'identité, privant ainsi ladite loi, de sa substance.

    http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2012/2012-652-dc/decision-n-2012-652-dc-du-22-mars-2012.105165.html


    Autres références : http://www.ldh-france.org/section/loudeac/2012/03/23/conseil-constitutionnel-non-au-fichier-des-gens-honnetes/


  • Présidentielle 2012 - Pacte des droits et de la citoyenneté - 28 mars 2012

    LDH, présidentielle 2012, pacte des droits et de la citoyenneté, chapeau rouge quimper, 28 mars 2012, le telegramme

    Nous sommes heureux de vous inviter à une soirée d'information sur la présidentielle 2012 autour du pacte des droits et de la citoyenneté dont la LDH est signataire. Animé par Bruno Salaun, journaliste au Télégramme, les représentants locaux des candidats à la présidentielle ayant accepté l'invitation de la LDH répondront sur les thématiques développées dans le pacte citoyen.

    Sont annoncés : 

    - Gérard Mas (Philippe Poutou, NPA)
    - Georges-Philippe Fontaine (Nicolas Sarkozy, UMP)
    - Martine Petit (Eva Joly, EELV)
    - Didier Lennon ( François Bayrou, Modem)
    - André Bernard (Jean-Luc Mélenchon, Front de Gauche)
    - Jean-Jacques Urvoas (François Hollande, PS)
    - Laurent Pinsolle (Nicolas Dupont-Aignan, La République Debout)
    - Cyril Le Bail (Nathalie Arthaud - LO)

  • Justice et pouvoirs, Henri Leclerc en conférence à Quimper

    C'était le 18 février 2012, au Chapeau Rouge de Quimper, Henri Leclerc, avocat et président d'honneur de la LDH, nous a fait l'amitié d'animer une conférence sur le thème de Justice et Pouvoirs.

    200 personnes étaient présentes et vous pouvez revivre ce moment :


  • Bienvenue

    La LDH de Quimper est heureuse de vous annoncer la création de son blog.

    Vous y retrouverez l'actualité de la section, nos réactions ainsi que l'actualité de la Ligue des Droits de L'Homme.